Agence web Jalis Marseille : En quoi Twitter et Facebook influencent-ils le référencement Google de mon site ?

En quoi Twitter et Facebook influencent-ils le référencement Google de mon site ?
  • Chevron
  • Chevron

En quoi Twitter et Facebook influencent-ils le référencement Google de mon site ?

Aujourd'hui, nous vous proposons une vidéo publiée en janvier 2014 par Matt Cutts, qui revient sur la place qu'occupent Twitter et Facebook dans le référencement naturel d'un site. 

 

Les pages issues des réseaux sociaux sont-elles traitées différemment par Google ?

 

Dans cette vidéo, Matt Cutts répond à une question de Ryan du Michigan, qui demande si Facebook ou Twitter bénéficient de critères à part dans l’algorithme de classement de Google ? Et si oui, quelle influence ont-ils ?

 

Matt Cutts commence par souligner un fait important : les pages Facebook et Twitter sont traitées comme n’importe quelles autres pages. Si des informations sont disponibles sur des pages Twitter ou Facebook, et que les robots de Google sont capables d’y accéder, celles-ci sont indexées normalement et apparaissent ensuite dans les pages de résultats de Google.

 

Mais à ce jour, Google n’a aucun signal sur Facebook ou sur Twitter concernant le nombre de followers ou de likes, et ne traite pas ces informations. Matt Cutts souligne que, par le passé, Google a parcouru le web pour trouver des informations spécifiques à ces deux sites, et a été confronté à une expérience malheureuse, avec un blocage d’un mois et demi rendant impossible l’accès à certaines données. Du coup, Google est plutôt réticent à l’idée de mettre en œuvre des développements spécifiques qui pourraient bien ne pas être pérennisés.

 

Un autre piège réside dans l’approche même de Google, qui indexe le web et l’échantillonne à un instant T. Le moteur parcourt le web et échantillonne une page particulière, à un moment donné. Mais les informations qui y figurent peuvent changer entretemps. L’indexation de données sociales spécifiques serait rapidement caduque : le titulaire d’un compte Twitter peut par exemple bloquer un follower. De même, une épouse confrontée à un mari trop suspicieux et possessif pourrait très bien avoir décidé, depuis la dernière indexation par Google, de restreindre l’accès à ses informations.

 

Google indexe et échantillonne le web à un instant T et a conscience d’en restituer une image imparfaite. La notion d’identité constitue à ce titre le cœur de cette problématique. Complexe, elle demande à être protégée et ne peut se placer au cœur de la recherche sur Google, tant qu’existera une impasse technologique : Google ne peut pas accéder à toutes les informations nécessaires, en temps réel, pour mettre en scène cette identité.

 

Pour autant, Matt Cutts n’encourage pas les internautes à renoncer à Twitter et Facebook, bien au contraire. Il reconnaît lui-même tweeter régulièrement, et souligne l’utilité de ces deux sites pour générer et drainer du trafic vers son site web. Il insiste sur l’importance de Twitter et Facebook pour relayer des actualités sur une entreprise, un site, une personne… Il souligne enfin l’intérêt des réseaux sociaux pour construire son « image de marque personnelle » (personal branding). Par contre, il invite les internautes à ne pas se focaliser sur la notion de référencement, rappelant l’emploi fréquent d’éléments bloquants pour le référencement sur Twitter ou Facebook, comme des attributs no follow pour les liens.

 

Matt Cutts attire aussi l’attention de son auditoire sur la différence entre corrélation et causalité, en relatant l’anecdote d’un SEO soulignant la relation qu’il pensait avoir mise en lumière entre le nombre de liens sur Facebook et le positionnement d’une page. Ce n’est pas le nombre de liens sur Facebook qui explique la bonne position de la page sur Google, mais plutôt la qualité de son contenu, qui a encouragé les partages sur Facebook, mais aussi via des liens hypertextes sur d’autres sites !

 

Puis Matt Cutts conclut en partageant une opinion personnelle. Il espère ainsi que, d’ici une dizaine d’années, il sera possible d’intégrer et gérer correctement la notion d’identité sur le web. S’il espère que l’anonymat sera toujours préservé pour qui le souhaite, il souhaite aussi en apprendre plus sur l’auteur d’un contenu. Il cite l’exemple d’un internaute qui posterait sur un forum , en espérant que l’on sera capable de savoir immédiatement si ce forum est populaire ou totalement inconnu.

 

Dans dix ans, si on en croit Matt Cutts, nous serons capables d'appéhender la notion d’identité en ligne et de visualiser clairement les connections sociales entre individus.

Contactez-nous !

Nous sommes joignables de

9h-12h / 14h-18h du lundi au vendredi

04 91 35 70 00

Rappel immédiat Gratuit:

Pour savoir ce que le commercial digital® Jalis peut apporter à votre entreprise, remplissez le formulaire ci-contre. Notre philosophie de travail se base sur l'humain, le partage et l'échange. Nous vous recontacterons donc très vite.

Chevron Envoyer

Nos agences :

  • MARSEILLE siège social
    • Technopôle de Château-Gombert iCube
      160, Rue Albert Einstein
    • 13013 MARSEILLE
  • 04 91 35 70 00
  • Franchise NORMANDIE
    • 60A, rue de la République
    • 27110 Le Neubourg
  • 04 91 35 70 00